12 mai 2013

M


(Source)
  Ce qu'un récent événement aurait pu nous faire considérer comme LE lieu d'approvisionnement en nourriture digne d'un héros (tel que lui)...
(...Où comme aurait pu dire Coluche d'un bon mot au cours d'un repas: "...premier arrivé à la SACEM !" ?)
  ...Voire d'un "sur-héros", un "sur-homme"...
  ...Ou carrément un "dieu"...
(Source)
  ...Voire...

  (...Nourriture qui paraît indestructible...)
  (Nourriture des dieux ? Un certain M nous donne une piste...)
(De rouge et de jaune, I"RONald" Man ! I RUN !)
(De rouge et de bleu, de rouge et de jaune: Super Mario et I"RONald" Man. I RUN !)
"Eat me...
...Drink me"


  (Il se passe toujours des trucs étranges autour des manifestations du spectacle, dont celle qui nous est proposée en son excroissance que nous nommons "cinéma" - et, plus particulièrement, sous le terme de entertainment, puisqu'il s'agit là d'une de ses plus grandes sources: arme cruciale, que le divertissement. Pour illustrer ce dont je parle, je t'invite, ô lectrice, ô lecteur, à aller ...)

  L'Histoire (ce que nous en savons, de ce que l'on veut nous en faire savoir) nous enseigne que nous sommes liés à la pierre: par exemple, de l'outil fait de silex au silicium des composants électroniques de notre vie quotidienne, une même matière.
  Autre matière, si importante ! de ce qu'il nous aura été proposé sur écrans (l'excroissance qui masque: il s'agit donc de le lever, ce masque; si l'on vous parle d'écran de fumée, soufflez !) est le métal.
  Ainsi...

  L'homme d'acier...
   L'homme (immortel !) au squelette d'adamantium...(Adam-antium)
  Un boxeur de réel acier...
  L'homme de fer...(de fer/d'affaires, ce qu'est le héros)
   (Que de personnages torturés ! Pas simple, la vie d'un dieu !)

  Où l'homme de fer n'est qu'un simple boxeur...
  ...Ou le lutteur d'un autre ordre...
 
  J'ai découvert ce fascinant film de Browning...
  ...Des années après avoir lu (et relu !) le chef-d'oeuvre de Sturgeon (où les enfants de l'histoire peuvent paraître comme précurseurs des X-Men)...
   ...Qui m'aura permis d'apprendre que les "monstres" ne sont pas forcément ceux que l'on croit.
  Que ce fusse dans le film de Browning (les "phénomènes de foire", résultats d'accidents congénitaux) ou dans le roman de Sturgeon (des enfants aux particularités étranges), les "monstres" n'aspirent qu'à avoir une vie simple.
  Ce devrait être le mot d'ordre de l'humanité: la simplicité (comme l'amour...l'amour est un art que nulle école ne saurait enseigner).
  Au cours du roman, un des personnages nommé l'idiot permet la mise au point d'un système anti-gravitationnel, dont le seul but est d'aider un vieux paysan à utiliser le camion dont il se sert pour ses activités agricoles avec plus de simplicité.

(Le freak show de Greer: qu' en pense Petit ?)
(Invasion divine)


  Pour conclure cet article, je voudrais présenter deux faits (sans aucun rapport avec ce dont j'ai écrit - quoique... - sinon l'espérance, en un monde plus simple, en ce mois de Mai)...

(Source)


  Le spectacle continue !
  (...Tout en couleurs...)

 
 



 

2 commentaires:

  1. JP, tu y crois encore en Sosoral ? Ah, ah, ah !

    RépondreSupprimer
  2. La croyance n'a rien à voir avec l'"affaire"...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...